Mon chiot fait des bêtises 

Avoir un chiot c'est malheureusement aussi synonyme de destruction et de bêtises en tout genre à la maison, mais rassurez-vous avec les bonnes méthodes cela ne dure pas !

#ladestruction

Comment faire pour qu'il arrête de détruire ?

La destruction

Les jouets

Quand votre chiot arrive chez vous il découvre un tout nouvel environnement, il ne sait pas ce qu'il a le droit de faire ou de ne pas faire... Sachez d'abord que votre chiot ne va pas "manger" votre canapé ou vos chaussures pour vous nuire ! Pour lui, ces objets sont simplement des jouets ! Ce sera donc votre "travail" en tant que maître/parent de lui indiquer les interdits. Vous allez devoir lui apprendre ce qui est à lui et ce qui n'est pas à lui, en clair : ce qu'il peut mâchouiller et abîmer et ce qu'il ne peut pas toucher.

Alors comment on lui fait comprendre ? Vous allez voir que c'est très simple !

On imagine que comme tout nouveau maître vous avez acheté pour votre chiot une montagne de jouets (des balles, des peluches, des jouets qui font du bruit etc.), c'est très bien mais si vous voulez lui apprendre à ne pas détruire : rangez-les vite et ne lui en laissez que 3 à disposition. A un moment de la journée il va forcément faire une bêtise (et oui c'est un bébé) : c'est là que vous allez intervenir et que vous allez lui apprendre les interdits. Quand vous le voyez par exemple mâchouiller une paire de chaussure, dites lui d'abord "non" fermement, prenez la chaussure mais laissez-la au sol puis donnez-lui un de ses jouets et jouez un peu avec lui. En faisant cela, vous lui offrez un plan B et vous lui faites comprendre "ça non, ça oui". C'est un moyen ludique et naturel d'éduquer votre chiot. Et oui, c'est une des nombreuses forces du jeu. Quand on joue avec son chien on peut en effet lui apprendre énormément de chose et surtout sans conflit !

Ne sous estimez jamais l'importance de jouer avec votre nouveau compagnon, il pourra vous être utile dans de nombreuses situations. En effet, c'est sans doute l'une des activités favorites du chiot que vous venez d'adopter. Cela pourra peut-être vous surprendre mais sachez qu'il est très important que vous ne le laissiez pas toujours jouer seul, en effet, vous allez devoir prendre du temps chaque jour pour jouer avec lui. Vous verrez que cela très utile sur différents niveaux.

Le rangement

D'abord vous devez savoir que jouer est une activité essentielle pour un chiot. Physiquement il doit se dépenser, et le jeu est en effet un excellent moyen de le faire. En plus, n'oubliez pas qu'un chiot qui s'est bien dépensé sera un chiot fatigué, et un chiot fatigué ne fait pas (en tout cas moins) de bêtises car il va dormir : CQFD ! Ensuite en jouant avec votre chiot vous allez développer votre complicité mais aussi apprendre à vous connaître. C'est notamment par le biais du jeu qu'il s'attachera à vous et que vous créerez un véritable lien. A force de jouer avec lui, le chiot vous associera en effet à quelque chose de positif.

Enfin comme nous vous l'avons expliqué un peu plus haut à travers vos différents moments de jeux, vous allez pouvoir éduquer votre chiot de manière ludique et naturelle. Pour que vous compreniez prenons un autre exemple que celui de la destruction : alors que vous êtes en train de jouer avec votre chiot dans le salon, vous trouvez qu'il s'énerve et s'excite trop. Le comportement à adopter est alors de stopper le jeu, sans gronder votre chiot. Si vous répétez cette action à chaque fois que votre chiot s'excite trop lors de vos phases de jeux, il finira par comprendre qu'on obtient rien de cette manière. Cet apprentissage se fera donc sans aucun cri ni énervement mais simplement de manière naturelle. Par le biais du jeu, vous lui apprendrez donc à sa canaliser et à vous écouter : le jeu ou le jouet peut devenir une récompense.


Votre chiot vient constamment vous chercher pour jouer avec lui ? Sa balle, sa corde ou bien encore sa peluche qui couine,  il vous ramène ses jouets favoris avec un seul objectif en tête : vous faire craquer et vous convaincre de jouer avec lui. Alors faut-il céder et lui donner ce qu'il veut ? Trop souvent on vous dira qu'il ne faut surtout pas dire oui, certains affirment que c'est le maître qui doit TOUJOURS être à l'initiative des moments de jeu mais c'est une idée reçue. Pour justifier leur raisonnement ces personnes affirment qu'une chienne adulte ne répond jamais aux sollicitations de ses chiots. Mais ceci, n'est pas exact, elle y répond la plupart de temps, en revanche, c'est elle qui stoppera le jeu quand elle le jugera nécessaire. A travers le jeu, elle apprend aussi les bons et les mauvais comportements à ses petits. Votre rôle devra être le même ou en tout cas le plus proche du sien. En cas de débordement, d'excitation excessives ce sera à vous de dire stop. Evidemment vous pouvez refuser l'appel au jeu de votre chiot si vous êtes vraiment occupé et que vous n'avez absolument pas le temps mais si ce n'est pas le cas aucune raison de ne pas y répondre favorablement.  N'oubliez pas que vous avez en face de vous un chiot, un bébé qui a besoin de se dépenser physiquement c'est donc tout à fait normal qu'il cherche à jouer. En plus, en venant vous voir vous il vous prouve aussi son attachement et son amour.

Cette étape est aussi très importante : surtout ne rangez pas ce qui traîne : chaussures, plaid etc. Laissez votre environnement comme il était avant l'arrivée de votre chiot. Pourquoi ? Car cela vous permettra en fait d'apprendre à votre chiot les interdits, mais pour lui apprendre il faudra bien sûr qu'il fasse la bêtise au moins une fois. Si vous commencez à tout cacher pour éviter la destruction, vous devrez alors le faire toute votre vie et ce serait dommage car les chiots sont très intelligents et sont capables de comprendre les interdits. De plus, si vous cachez tout, soyez sûr que le jour où vous oublierez de ranger quelque chose votre chiot se jettera dessus. Donc à chaque fois qu'il ira vers un objet interdit, vous lui direz "non" fermement, vous lui donnerez à la place un de ses jouets et vous jouerez avec lui quelques minutes. C'est ainsi qu'il assimilera ce qui lui appartient et ce qui ne lui appartient pas.

Destruction et absence

Empêcher la destruction est facile ! Il suffit de prendre de bonnes habitudes ! Comment gêrer la solitude, comprendre pourquoi il détruit pour que ça ne se produise pas, tous les conseils en vidéo dans la méthode d'éducation en ligne ! 

Parler de destruction c'est aussi parler de l'absence du maître. En effet, certains chiots vont détruire uniquement quand vous n'êtes pas là. Ce comportement est tout à fait compréhensible car votre chiot va se retrouver seul sûrement pour la première fois de sa vie et cela dans un environnement qu'il ne connaît pas et sans ses frères/sœurs ou sa mère.

Pour limiter au maximum le risque de destruction pendant vos absences vous allez devoir mettre en place une routine avant de partir à savoir : jouer avec votre chiot, le sortir, lui faire faire ses besoins afin de le mettre dans les meilleures conditions possibles. L'idée c'est de le fatiguer pour qu'il dorme et ne ressente pas le stress de votre absence. Evidemment cet apprentissage doit se faire pas à pas, étape par étape : partez quelques minutes la première fois et augmentez les durées de votre absence ensuite.

Le retour à la maison

S'il y a bien une chose qui est essentiel à l'équilibre et au bien être de votre chiot c'est le fait de sortir. Votre nouveau compagnon a en effet besoin de ça pour apprendre de nouvelles choses, découvrir de nouvelles odeurs, rencontrer d'autres chiens etc. C'est un passage très important pour lui. Si on ne compte pas les sorties d'hygiène (pour les pipis et les cacas), il faudrait le sortir au minimum deux fois par jour... Evidemment c'est encore un chiot, ici, on ne parle donc pas de sorties de plusieurs heures mais elles doivent être là. N'oubliez pas qu'il est extrêmement important pour la construction psychologique de votre chiot de découvrir un maximum de choses dès son plus jeune âge (lieux, chiens, personnes, odeurs...), tout cela participera à en faire un chien équilibré plus tard.

En rentrant dites lui bonjour, jouez avec lui et vous verrez qu'il va vite comprendre qu'un départ est synonyme de retour ! Un accident peut bien sûr arriver pendant votre absence mais attention n'oubliez pas qu'il sera alors inutile de punir votre chiot. Si vous ne le prenez pas sur le fait, ignorez sa bêtise et dites lui bonjour normalement. Le punir dans une telle situation ne serait que néfaste en effet votre chiot ne fera pas le lien entre la destruction et votre colère : un chiot vit dans l'instant, donc pour lui c'est votre arrivée qui deviendra synonyme de négatif... Il stressera donc de votre retour et détruira car il sera stressé : bref un cercle sans fin !

Attention aussi aux fausses bonnes idées comme l'utilisation d'une cage en votre absence... Malheureusement c'est une méthode trop souvent conseillée aux nouveaux maîtres. Les adeptes de cet outil (qui pour nous soyons clair n'en est pas un) affirment que de cette manière vous êtes sûr que votre intérieur ne sera pas détruit et en effet c'est vrai. Que l'on soit adepte ou pas de la cage, il est impossible de contredire cet argument, car comment votre chiot pourrait-il détruire votre intérieur enfermé dans une cage ?

Les pros cages prônent en général aussi le fait que le chiot verra la cage comme un refuge, un endroit où il est bien ... D'abord première question : vous vous verriez vous enfermé dans une toute pièce pendant plus de 8h et  ce quotidiennement ? En effet, si déjà vous n'avez pas de problème avec cette idée cela peut-être une option.

Ensuite, choisir l'option de la cage revient, d'après nous, à dire que le chiot est bête et incapable d'apprendre. En effet, en le mettant en cage, vous ne lui donnez aucune chance de comprendre ce qu'il a le droit de faire ou pas. Pourtant le chiot est un animal très intelligent. Alors oui, ne pas le mettre en cage veut dire qu'à un moment donné il va forcément grignoter un coin de mur, une paire de chaussure ou un pied de chaise : mais n'oubliez pas qu'il ne le fait pas pour vous embêter. Si vous prenez le temps de lui faire comprendre qu'il n'en a pas le droit vous verrez que cette mauvaise habitude disparaîtra vite et cela vous permettra de lui offrir une vie beaucoup plus sympa.

Dans le même style de conseils qui sont de fausses bonnes idées, vous avez sans doute lu : "pour éviter que votre chiot ne grignote votre table basse, mettez-y du poivre ou tabasco". Alors oui, c'est en effet une option : mais là encore avec cette technique vous ne lui apprenez rien. Donc, à moins de recouvrir tous vos meubles et tous vos objets de tabasco et ce à vie, avec cette méthode votre chiot se dirigera simplement vers un autre objet à mâchouiller et peut être interdit.

Petit aparté : Il se peut aussi que votre chiot cherche à grignoter vos murs ou vos coins de porte car il se fait les dents. Ne paniquez pas, c'est tout à fait normal, pour limiter les accidents pensez à lui acheter des jouets adaptés sur lesquels il pourra faire ses dents sans problème.

Réussissez l'apprentissage de la solitude, pour éviter la destruction avec tous les conseils et les erreurs à éviter en vidéo ! Mais aussi toutes les bases qu'il vous faut, tous les ordres à apprendre, la réponse à toutes vos préoccupations pour démarrer la vie avec votre chiot ! 

© 2019 by Eduquer son chiot.