Combien de temps promener son chiot : quand ? Pourquoi et ou ?

Quand on adopte un chiot on accepte aussi de changer son mode son vie. Et oui, terminé les journées entières sans mettre le nez dehors. Avoir un chiot c’est accepter de sortir avec lui quotidiennement. En effet, les promenades que vous ferez avec lui sont essentielles à son bien être : pour être bien dans ses pattes votre chiot a réellement besoin de se dépenser physiquement, de découvrir de nouveaux lieux, de sentir de nouvelles odeurs mais également de rencontrer d’autres chiots ou chiens adultes. Ces moments développeront bien entendu également votre complicité.

#lesbaladesduchiot

Quand ? combien de temps ? Où ?

Les promenades : combien de temps ?

On peut penser, avant d'avoir un chiot, que les balades sont soit pour les besoins, soit pour le plaisir. C'est vrai ! Mais pas seulement ! Elles sont aussi la base de l'éducation de votre chiot. La base de la propreté, de la sociabilisation, de la destruction, de la gestion de la solitude, et du bonheur de votre chiot ! C'est sûrement un des points les plus importants pour commencer une bonne éducation ! 

A deux mois vous ne sortirez évidemment pas votre chiot aussi longtemps que lorsqu’il en aura 6 ou bien lorsqu’il sera adulte. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à deux mois il n’a pas encore terminé sa croissance, un surplus d’efforts pourrait en effet être néfaste pour lui. A deux mois évitez donc les longues promenades physiques de deux heures et préférez deux petites sorties tranquilles de 30 minutes chacune.

Attention, cela ne veut bien sûr pas dire qu’à deux mois vous devez sortir votre chiot uniquement pour qu’il fasse ses besoins en faisant le tour du quartier ! Il est vraiment essentiel pour son bien être qu’en plus des sorties dites « hygiéniques » vous preniez le temps d’aller vous promener avec lui. En revanche, n’hésitez pas à profiter de ces moments pour consolider son apprentissage de la propreté ! Lorsque vous serez en extérieur avec lui et qu’il fera ses besoins dehors (aussi bien pipi que caca) n’hésitez surtout pas à le féliciter en lui faisant une caresse et en lui donnant une friandise si vous en avez une. Même si vous n’êtes pas sorti initialement pour qu’il fasse ses besoins, c’est très important, quand il est chiot, de toujours faire en sorte qu’il associe le fait de faire ses besoins dehors à quelque chose de positif. Son apprentissage de la propreté n’en sera que plus rapide !

Pour en revenir à la durée de vos promenades, lors de vos sorties soyez très attentif au comportement de votre chiot, si vous remarquez qu’il se couche à la moindre occasion, ce sera sa façon à lui de vous dire qu’il est fatigué. Ne le poussez pas, et écourtez la promenade si cela devient trop dur pour lui.

 

Attention, si un chiot peut vous montrer en se couchant qu’il fatigué lors d’une sortie, il peut aussi ne pas le faire notamment s’il rencontre des copains. En pleine phase de jeu avec d’autres chiots il peut très bien ne pas vouloir s’arrêter. Si c’est évidemment super qu’il s’amuse, n’oubliez pas qu’en tant que maître/parent ce sera à vous de lui dire stop s’il ne sait pas s’arrêter.

Quels lieux pour les promenades

Le lieu, ou plutôt les lieux, que vous choisirez pour vous promener avec votre chiot sont très importants. Si vous avez un jardin, ne pensez surtout pas que vous n’avez pas besoin de le sortir. Croire ça est totalement faux, nous pouvons même vous dire qu’un chiot en appartement qui n’a pas de jardin mais qui va se promener TOUS les jours sera plus heureux qu’un chiot qui vit dans une maison avec un grand jardin mais qui ne connaît rien d’autre ! Alors pourquoi est-ce si important de varier les lieux de promenades ? Tout simplement pour que plus tard vous ayez un chien bien dans sa tête et dans ses pattes. En effet, les multiples découvertes que votre chiot fera les premiers mois de sa vie avec vous en feront un chiot, et plus tard un chien, équilibré, on appelle ça la sociabilisation.

Cette période dure environ de 0 à 3 mois. Elle extrêmement importante dans la vie du chiot car c’est durant ce laps de temps qu’il va s’ouvrir au monde et à ses congénères. C’est notamment là qu’il va apprendre à ne pas avoir peur d’un vélo, d’une voiture ou bien encore de ses congénères. L’idée est vraiment de lui faire découvrir un maximum de choses, de situations et de personnes afin qu’il soit bien dans ses pattes.

Quand votre chiot arrive chez vous il est donc extrêmement important que vous l’emmeniez se promener aussi bien en forêt qu’en ville. Les apprentissages lors de ces sorties seront différents mais chacun sera essentiel pour votre chiot.

En forêt, lors de ses rencontres avec d’autres chiots ou chiens adultes il apprendra à maîtriser le langage canin, il apprendra ce qui se fait, mais aussi ce qui ne se fait pas avec d’autres chiens. Sachez que c’est l’âge idéal pour lui, pour commettre des erreurs. En effet, en étant chiot, les chiens adultes lui pardonneront son mauvais comportement, qu’il soit volontaire ou non. Il se fera remettre en place, peut-être de manière impressionnante, mais sans risque pour lui car c’est un chiot. En revanche, quand il est chiot et si vous ne lui offrez pas la possibilité de commettre des erreurs et d’apprendre grâce à d’autres chiens, il risque une fois adulte (et simplement parce qu’il ne saura pas comment se comporter avec les autres chiens) de commettre des fautes de comportement qui pourraient lui valoir de vraies bagarres cette fois.

Ne passez pas à côté de cette étape plus qu'importante pour votre chiot ! Comment le sociabiliser en toute sécurité ? Comment en faire un futur chien bien intégré et heureux ? Tous les conseils dans la méthode d'éducation 100% en ligne !

C’est aussi lors de vos sorties en forêt que vous lui apprendrez à ne pas avoir peur de ses congénères et là c’est surtout que votre comportement sera très important. En effet, trop souvent les maîtres de chiots sont effrayés quand ils voient un chien adulte approché. Par peur, ils ont donc le réflexe de prendre leur chiot dans leur bras mais c’est une terrible erreur ! En agissant ainsi vous envoyez un très mauvais message à votre chiot. Vous lui dites sans parler, mais par le biais de vos actes, que les autres chiens représentent un danger potentiel. Le pire, c’est qu’il va grandir avec cette idée et que plus tard il risque de se montrer agressif avec ses congénères par peur...

Dans le même ordre d’idée, c’est lors de vos promenades en forêt ou dans les parcs, que vous apprendrez à votre chiot à ne pas avoir peur ou à ne pas courir après les vélos ou les joggeurs. En effet, si cela fait vite partie de son quotidien, il finira par ne plus y prêter attention car il aura été habitué très jeune à en croiser.

 

En ville, l’apprentissage est tout aussi très important. Il est essentiel que vous sortiez régulièrement votre chiot en ville quand il est bébé car c’est lors de ces moments que vous pourrez lui faire découvrir une autre facette du monde extérieur auquel il sera confronté plus tard. Plus tôt il découvrira le bruit des voitures, des écoles etc. Plus vite il sera capable d’évoluer dans tous milieux et de vous accompagner partout. Attention, encore une fois votre comportement sera essentiel et déterminant lors de ces moments. En effet, il se peut que votre chiot soit effrayé la première fois qu’il entendra un klaxonne ou une voiture passer à côté de lui. C’est tout à fait normal, votre rôle là, ne sera pas de le rassurer mais plutôt de faire que cette peur devienne un non événement. En le rassurant vous lui feriez croire qu’il a raison d’avoir ce qui n’est pas le cas. Votre chiot vous fait confiance, s’il voit, grâce à votre comportement, qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter il surmontera sa peur.

Les promenades : en laisse ou en liberté?

Lorsque un nouveau maître adopte un chiot, l’une de ses plus grandes peur est de le perdre. A cause de ça beaucoup de chiot ne sont jamais détachés lors de leurs sorties en forêt et c’est très dommage. En effet, si cette peur est complètement compréhensible, sachez qu’en fait elle n’est pas fondée. Il faut garder en tête que lorsque vous adoptez un chiot, vous accueillez en fait un bébé chez vous. A deux mois, un chiot est rarement très courageux, vous êtes l’un de ses seuls repères c’est donc finalement la période idéale pour vous pour le détacher car c’est là que vous aurez le moins de risque d’être confronté à une fugue. Cette période est d’ailleurs idéale pour développer le suivi naturel. Pour éviter tout risque et surtout pour vous rassurer nous vous conseillons de tenter d’abord l’expérience dans des lieux bien dégagés afin que vous puissiez toujours avoir un œil sur votre chiot. Vous verrez qu’en fait il ne s’éloignera jamais trop de vous.

Apprenez également tout suite tous les ordres pour des balades en sécurité avec votre chiot ! "Au pied", "Reste", "Pas bouger", "Pas toucher" et des dizaines d'autres dans la méthode d'éducation 100% en ligne et en vidéo

En tant que maître/parent d’un chiot vous devrez aussi être prudent quant au risque de vol notamment si vous avez un chiot pure race. Malheureusement le trafic de chien est une réalité et les voleurs recherchent en priorité des chiots car ils sont sans défense. Voici donc quelques conseils : d’abord ne laissez JAMAIS votre chiot dans votre jardin sans surveillance. Un vol arrive très très vite, votre chiot peut ne pas se méfier d’un inconnu et surtout il ne pourra pas se défendre car même si c’est un gros chien ça reste un bébé. Ensuite, lors de vos promenades, si un inconnu vous demande si votre chiot est un « pure race », dites que non. La question est peut-être dénuée de mauvaises intentions mais dans le doute, il vaut mieux jouer la carte de la prudence. N’oubliez pas non plus que votre chiot doit impérativement être identifié, en cas de vol, ou de perte cela permettra à un vétérinaire de l’identifier et de pouvoir vous contacter.

Si par malheur votre chiot venait à disparaître contactez votre mairie, la gendarmerie, la SPA, postez un message sur le groupe facebook « petalert » de votre région, accrochez des affiches et interrogez un maximum de personnes. Bref, ne négligez aucune piste.

 

Bien sûr, on ne vous dit absolument pas de ne jamais promener votre chiot en laisse. Vous pouvez bien sûr sortir avec lui avec une laisse notamment lors de vos promenades en ville, c’est même un accessoire essentiel dans ce cas ! En effet, tant que votre chiot ne maîtrise la marche au pied il pourrait traverser la route sans prévenir et se faire écraser par une voiture. Si vous pouvez mettre votre chiot en laisse, vous devez savoir qu’à deux mois il n’est pas question de lui apprendre la marche en laisse ! A deux mois, la laisse vous servira simplement à lui éviter un danger en cas de besoin et l’habituer doucement à cet accessoire. A deux mois, il est hors de question de le tirer en laisse pour le forcer à avancer. A cet âge là, vous devez le laisser « diriger », toute logique conservée bien évidemment. L’apprentissage se fera un peu plus tard.

Retrouvez tout un chapitre en vidéo sur les promenades et leurs importance, avec tous les conseils et astuces pour commencer l'éducation de votre chiot ! Mais aussi tous les ordres pour des balades en sécurité, en vidéo et 100% en ligne ! 

© 2019 by Eduquer son chiot.